La PMA nous laisse-t-elle sans voix?

Jeudi 16 Novembre 2017
Dans le cadre des grandes conférences de L’EPHEP, notre collègue Anne Joos était invitée, le 16 novembre 2017, à intervenir pour traiter la question: « La PMA nous laisse-t-elle sans voix ? »
Anne Joos est engagée dans la réflexion sur l’aide à la Procréation Médicale depuis de nombreuses années. La discutante de cette conférence était Sandrine Calmettes, psychiatre, psychanalyste.
En voici un court extrait: « Je vais tenter ici avec vous de déplier, à l’aide de ma pratique de psychanalyste au sein d’une équipe de PMA en Belgique, quelques points saillants de cette clinique ainsi que les questions qui se posent à nous aujourd’hui. Je dirai en premier lieu que l’axe autour duquel s’est construite cette clinique, dans ce lieu tout à fait particulier, où des femmes et des hommes viennent solliciter une aide médicale pour procréer, aura été de ma part - c’est mon postulat depuis le départ - de soutenir que cette demande d’enfant, quand bien même elle s’adressait à la médecine et au médecin, ne pourrait se passer d’une parole. A savoir que, s’il y a demande, cette demande suppose une adresse, et la parole que j’ai tentée de soutenir dans ce lieu-là suppose quand même le sujet. »

La conférence est disponible via le site de l’EPHEP: https://www.ephep.com/fr/gdes-conferences