Le Groupe de travail "En Clinique psychanalytique du Luxembourg"

Séminaire sur les rapports entre les psychopathologies contemporaines et la psychanalyse

 

Nous poursuivrons l’interrogation qui nous a retenus l’année passée, concernant la pertinence des interventions théoriques et pratiques proposées par la psychanalyse : peuvent-elles nous être utiles pour aborder ce que nous pensons être de véritables mutations dans les pathologies psychiques ?

Pour nourrir nos réflexions autour de ces questions, nous nous référerons cette année l’ouvrage de Jean-Pierre Lebrun, La perversion ordinaire – Vivre ensemble sans autrui (Denoël, 2007), dans lequel l’auteur cherche à repérer la mutation du lien social à laquelle nous assistons, effets des progrès scientifiques et techniques.

« Parmi les conséquences majeures de ce phénomène, on peut notamment repérer la prévalence accordée à la jouissance par rapport au désir, le rejet de la nécessité de se confronter à la dimension de la perte, le refus du recours au tiers au profit de simples situations duelles, l’illusion d’une nouvelle autonomie subjective et même une tentative (…) de vivre ensemble sans autrui. » (4ème de couverture) Cela n’est évidemment pas sans conséquences sur la manière dont se présentent aujourd’hui les symptômes et dont il convient de penser et de mener nos cures.

Lieu : Club de Jour : 8, rue des Martyrs 6700 Arlon


Dates : 19/10, 16/11 et 21/12 2019. Les dates pour 2020 seront communiquées ultérieurement


De 9h30 à 12h00

PAF : 150 € (une accréditation en éthique est demandée)

BE90 7765 9071 3832     BIC : GKCCBEBB

15 places disponibles


Renseignements et inscriptions :

Dr Schouleur (0486/34 25 59) psychiatre, médecin-chef du service de psychiatrie à l’hôpital de Saint-Mard

Véronique Van der Maren (0476/25 79 92), psychologue, spécialisation en psychothérapie

Pierre Marchal, ( 0476/50 76 32)  psychanalyste,  membre de l’ALI et de l’AFB, professeur honoraire de philosophie à UCL,


dépliant ici