Le mot de la Présidente


L’Identification, décembre 1961

Salle Piette, Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye

Devant une côte de mammifère, Lacan évoque avec émotion la vue d’une série de petits bâtons gravés dans l’os : première apparition sans ambiguïté du signifiant, servant à connoter la différence. Le trait coché fait surgir quelque chose de nouveau dans un présent toujours renouvelé : l’ordre signifiant introduit de la différence dans le réel. En tant que le signifiant n’est pas un signe, l’identification prenant appui sur cette fonction du trait unaire qui la dévoile, ouvre au registre de ce que nous sommes comme sujets.

Il a fallu attendre des milliers d’années avant que le chasseur du Magdalénien dépasse les capacités symboliques figuratives et artistiques déjà bien présentes, du Gravettien ou de l’Aurignacien. L’avènement potentiel de l’écriture repousse le figuratif et isole le trait signifiant comme marque distinctive qui découpe, et en tant qu’effacement de l’objet.

Où est le sujet là-dedans ? En clôturant la dernière leçon de décembre 1961, Lacan noue la naissance du signifiant comme point d’amarre d’où se constitue la fonction du sujet au sens structural.

 

Chapelle de Sainte Marie-Madeleine, Tursac en Dordogne

La minuscule chapelle gothique dédiée à Sainte Marie-Madeleine depuis le Moyen-âge, est accrochée à la falaise et dominée par les ruines d’un château-fort médiéval ; au cœur de l’abri sous roche surplombant la rivière, la Madeleine, située au-dessus du gisement préhistorique de référence, donne son nom à une civilisation redécouverte au 19e siècle : le Magdalénien des derniers chasseurs-cueilleurs. Le site et ses fouilles révèlent de nombreux objets gravés ou sculptés sur bois de renne ou sur ivoire de mammouth : parures ou outils, l’art mobilier du paléolithique se répand et la Madeleine en devient le site éponyme.

Les productions symboliques évoluent vers une schématisation et une géométrisation progressive. Le corpus des codifications graphiques qualifiées d’abstraites comprend des traits verticaux ou angulaires, des fuseaux ou des ellipses, des points et des lignes. Ces motifs non figuratifs apparaissent majoritaires et leurs caractéristiques formelles épurées témoignent, selon les paléoanthropologues, de l’apparition potentielle d’une proto-écriture, permettant la polyvalence sémantique, à mettre en lien avec un langage à haute valeur symbolique. La préhistoire de l’homme va passer à l’histoire.

Où est le sujet là-dedans ? Dans les effets du ‘ça parle’, arraché à son immanence immédiate, là se découvre l’identification fondamentale du sujet, comme dans l’invention phobique du Petit Hans, suspendu au désir de la mère et afin de n’y pas rester captif, là où s’exemplifie la fonction du signifiant.

 

Bonnes lectures et Meilleurs vœux.

Je vous souhaite une année 2021 plus clémente, qui nous permette de poursuivre nos échanges et nos rencontres.



Anne Malfait


Vendredi 01 Janvier 2021