4-2-2023"Topos et inconscient"

Samedi 04 Février 2023

Patrick Gauthier-Lafaye :  drgl6710@gmail.com  propose deux matinées actives de travail articulées autour de la question du topos et de l’inconscient : 

les samedis matin

du 4 février et 1r avril 2023.

 

La seconde matinée sera accompagnée par le mathématicien Alain Connes, médaille Fields de mathématiques, dans notre local. 

Cette proposition trouve sa place en lien avec notre lecture du Séminaire ‘Encore’ de cette année.


ARGUMENTAIRE

Le samedi 1er avril de 9h30 à 12h30 au local de l’AFB, nous proposons aux psychanalystes intéressés une matinée de travail avec Alain Connes, médaille Fields de mathématiques, et Patrick Gauthier-Lafaye membre de l’AFB à propos des topos de Grothendieck dont Patrick prétend qu’une connaissance minimale les concernant deviendra un incontournable de notre future réflexion à propos de l’inconscient et de la psychanalyse.

 

« La fréquentation de ce concept ne nous rendra pas meilleurs analystes bien sûr, pas plus que ne peut le faire des connaissances pointues en topologie par exemple, mais elle éclairera de manière plus fine et souvent plus subtile le savoir théorico-pratique que nous mettons à l’épreuve dans chaque cure et que le patient nous enseigne.

 

ATTENTION ! Nul besoin d’être calé en mathématique et encore moins en topologie pour venir à cette matinée de travail !

 

Il vous suffit juste d’avoir quelques difficultés pour bien comprendre comment sont écrites les formules de la sexuation et comment les lire dans le Séminaire« Encore »,  ou d’avoir envie de comprendre pourquoi énoncer qu’il « n’y a pas de rapport sexuel » relève de l’évidence, ou de se poser des questions à propos de ce que signifie le concept de vérité en psychanalyse, ou encore  de se demander à partir “quoi“ une théorie peut être dite consistante et n’est pas une escroquerie, et d’autres questions toutes aussi passionnantes,  pour s’intéresser aux Topos comme nous en parle Alain Connes.

Qu’« une pratique n’ait pas besoin d’être éclairée pour opérer » est une évidence vérifiée tous les jours. Mais qu’il soit plus intéressant qu’elle le soit de mieux en mieux en est une aussi, pour nous psychanalystes en tout cas. Et les topos de Grothendieck permettent cela, sans que cette approche renie quoi que ce soit du travail freudien et lacanien de mise en forme transmissible de l’expérience de l’inconscient. C’est juste un pas plus avant.

 

Alors n’hésitez pas à vous inscrire auprès de Patrick Gauthier-Lafaye gaulaf67540@gmail.com pour cette matinée de travail si ce genre de questions, la liste n’étant pas limitative, vous intéresse. Le nombre de participants sera limité à 15 personnes puisqu’il s’agit d’une matinée de travail où chacun sera invité à participer activement à l’effort commun.

 

C’est pourquoi Patrick Gauthier-Lafaye viendra spécialement le samedi 4 février matin de 9h30 à 12h30 au local de l’AfB préparer avec les personnes intéressées la matinée du 1er avril de 9h30 à 12h30 avec Alain Connes. Il nous initiera à cette idée des topos, mais surtout nous expliquera pourquoi cette façon nouvelle d’éclairer notre compréhension de l’inconscient lui semble porteuse d’avenir pour la psychanalyse.